27/09/2003

au bord du quai (extrait)

Au cassement de soufre et d'or
D'un ciel d'ébène et de portor,
J'ai regardé s'ouvrir la nuit
Si loin vers l'immense inconnu,
Que mon désir n'est point encor
Jusqu'aujourd'hui,
Du bout du monde revenu.


10:50 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

pffff... quelle merdde ton blog
j'ai jamais vu ca

Écrit par : philldard | 27/09/2003

:-) si, les tiens!

Écrit par : nancy | 27/09/2003

Les commentaires sont fermés.