30/06/2005

Quand c'est trop c'est tropicooooooooooooooo

TROP de travail
TROP de stress
TROP d'embetants de première qui ne sont jamais content
TROP de gens dans le metro
TROP de pluie
TROP de soleil
TROP de choses à penser
TROP de café clope
 
Bref quand c'est trop c'est tropico, mais moi je vais juste me contenter des Pouilles cette année... ca va me faire un bien immense, je commence à saturer là.
 
Déstressage musical :
 
Porter au fond de soi l'intuition qui flamboie, l'aventure belle et pure, celle qui nous révèle superbes et enfantins au plus profond de l'âme.

05:09 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

28/06/2005

Je veux une mouette rieuse...

Un peu comme tous les matins, je me lève (et c'est tant mieux ainsi). Je regarde mes pieds, et oh que vois-je, ils sont en plomb ce matin. Mais quelle transformation, quelle mutation a pu me rendre ainsi?????
J'ai attrapé une jobd'étudiantite aiguë. 43 contrats en français et en nederlands, un beau petit budget à concocter, une note de 2 pages à l'inspection des finances. Le tout en plus de mon boulot qui est là et qui stagne royalement. On va finir par m'appeler Demaesmaker dans cette boite. J'aimerais tant avoir une mouette rieuse à portée, et un joli gaffophone... quoi que j'en connais un qui va me dire en comment que j'ai déjà un Jules de chez Smith d'en face ! :D :D
Ce qu'il a de bien dans ce bureau, c'est peut être qu'on vous donne toujours votre susucre après avoir pédalé comme des dingues dans une fondue savoyarde avec fil dentaire. La preuve, on m'ennuie avce les étudiants, on me refile les prestations de serment mais... je suis invitée à la réception et suis témoin pour faire prêter serment aux nouveaux fonctionnaires. Guindaille à vue avec les petits jeunes et les vieux cons vendredi.
 
Ce que j'écoute :
 
Leeeeee travail c'est la santéééééé rien faire c'est la conserver ( non c''est une blague, je ne suis pas encore à abattre)
 
Ce que j'écoute vraiment :
 
Marce marche devant, je vais te suivre evidement. peut être es-tu le diable, et après... Fais de moi ce que tu veux prends tout ce qui t'intéresse, je serai docile au bout de ma laisse.

05:20 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

27/06/2005

pfffffffffff

Il y a des jours qui commencent sur des chapeaux de roue et qui se finissent mal. Hier était sans doute la preuve que je peux passer d'un état d'euphorie total à une colère noire à ensuite de profonds regrets sincères. Rien ne me fout plus en rogne que de me faire accuser à tort, en plus du responsable qui ne bronche pas par une personne ne voulant pas comprendre que ce qu'elle me reproche, c'est ce que j'essaye ausssi vainement d'obtenir. Et que pour cela j'ai baissé les bras. Que ce problème d'achat de maison est un litige dans mon couple, et que monsieur ne veut pas acheter avec moi.
Tout serait normal si en prime je n'avais pas fait déguster ma mauvaise humeur à quelqu'un à qui je tiens enormément. Et pour ça je m'en veux. Il faudrait que j'apprenne à rentrer dans ma bulle, faire mon autiste et tout garder pour moi. Parfois c'est dur, et hier j'ai fait sauter la soupape de sécurité. Oh pas longtemps, juste le temps pour moi de me rendre compte de ce que je faisais. Putain, ca fait chier, je suis vraiment trop conne (vu que c'est mon blog je peux).
Eh oui votre Nancy n'a pas vraiment le moral ce matin. Si jamais je le retrouve d'ici peu, je vous ferai un post de l'enfer bien humoristique mais là pour l'instant beuhhhhhhhhh. J'espère juste que mes potes de train vont être bien réveillés histoire de me sortir de cet état.
 
Ce que j'écoute :
 
Does anybody want to take me on, does anybody want to hear the things i have to say, i fear today, does anybody want to see me cry, if i'm the only one i'd rather die.

05:19 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

26/06/2005

Que fait-on...

quand on s'ennuie ferme à un dîner de famille. Pour ma part je voyage dans ma tête et je fais des jeux de mots débiles pour moi toute seule. Ceux d'hier... en rebondissant sur une bête phrase : le chien halète
 
Le chien allaite (déballe tes nibards ma poule)
Le chien khaled (didiiiii didiiiiiii didididididididiwouahhhhhh)
Le chien l'a laide (vu la tête qu'il tirait)
Le chien à lettre (ou la factorisation du clebs)
Le chien halé à Theux (ou comment bronzer près de Liège avec des poils partout)
Le chien al laiteux (ca doit être une recette de grand mère en patois)
Le chien à l'aide (youhouuuuuu rintintin)
Le chien à lait II (le retour du cremier)
Le chien halé II (le retour des bronzés)
 
Je vous en passe et des pires encore, comme quoi qu'est-ce que je peux m'emmerder entre un boudin et une brochette.
 

06:57 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/06/2005

The incredible mix

Tous les jours, le matin quand je travaille, nous avons l'habitude abec C. et J. de nous arrêter à la sortie de la gare centrale pour fumer une clope et pour écouter The incredible mix. Lui, c'est l'accordeoniste qui se trouve entre la centrale et le metro, tous les matins nous venont l'écouter pour deviner les mix incoyables qu'il nous fait. Eh oui les two many dj's n'ont rien inventé et sont même super nullos à côté de TIM. Vive la musique de rue! Le mix du matin était Kalinka avec Santiano d'Aufray, mélangé à une pointe wagnerienne teintée de Viens poupoule. Je le soupconne même de brainstormer la nuit pour nous offrir notre superbe concours matinal "Quel est le mix du jour". Par ailleurs, il est certain que nous sommes repérés... quand mes adorables comparses de train et moi-même nous engouffrons dans le boyau de l'immonde metro gris aux banquettes en skai orange, il s'arrête de jouer.
 
MP3 dans les oreilles :
 
J'aimerais trouver les mots, les mots justes les mots qu'il faut mais tous les mots sont démodés, tu sais. Alors j'écris, je cherche encore, des mots vrais des mots plus forts. J'ai l'impression qu'j'trouverais jamais. C'est vrai. Je sèche, comme tu vois.

12:26 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/06/2005

La folle journée de ferrys nancy

he ben j'ai intérêt à prendre des vitamines aujourd'hui. programme du jour :
- me remettre une tasse de café (commençons soft)
- aller travailler (pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii)
- terrasse à midi en bonne compagnie (voilà qui devient intéressant)
- retourner au boulot (je sens que je vais m'enfermer au frais dans mes archives)
- départ 16 heures pour prendre le train (quoi de plus normal, fonction public powa)
- chercher le monstroplante chez sa gardienne
- chercher Bernie (ma moman pour les nouveaux) car elle garde le monstroplante
- seance de remaquillage ou ravalement de façade
- départ pour Charleroi en laissant la plantule aux soins de sa mère-grand
- présentation d'une firme (vais m'endormir)
- spectacle impro session... j'ai brainstormé toute la nuit en me demandant ce que j'allais noter sur leur papier... je me demande si je ne vais pas demander Vladimir Illitch sur l'air de la Bonne du curé à la façon Rammstein.
- ensuite squettage du bar VIP avec les joyeux collègues de Monsieur... ca va encore être hot
- retour prévu après que cendrillon eut perdu sa godasse
- mini dodo
- travail
- virée du train l'après midi du vendredi (ou comment se bourrer la gueule en voyant arriver tellement de chope en même temps que l'on regrette de ne pas s'appeler shiva)
- feux St Jean à Mons pour voir Marka (et rebourrage de gueule avec d'autres potes)
- rentré après que cendrillon eutvu son carrosse se transformer en potiron
- petit dodo
- nettoyage repassage
- barbec chez Bernie
 
Et après on dit que je ne fouts rien de mes journées... he ben non de zo!
 
 
Je ous fais un peu profiter de ma playlist :
 
J'étais à des années lumières de penser qu'un jour je pourrais lui plaire ca m'sidère ce désir qui monte en moi.. A la belle étoile, quelques étoiles étoiles filantes et toi la bonne étoile autour de toutes ces figurantes.
 

05:33 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/06/2005

La vie appartient à ceux qui se levent tôt...

... mais faut pas déconner quand même. Débout à 2h57 précise. Moi qui pensais rentrer dans ma phase marmotte, je joue encore au hibou. 4 Heures de sommeil par nuit. A un rythme pareil je ne tiendrai pas longtemps.
Mais que fait donc une insomniaque à cette heure. Après m'être préparé un bon shoot de café bien fort histoire de ne pas me rendormir sinon c'est le mal de cheveux assuré pendant 2 jours, j'allume mon PC.
1ere chose, voir mes mails... heureusement j'ai enormement de contacs mailesques qui m'écrivent de longues missives, chacun dans leur genre, chacun avec leur sujet. Medieval pour les uns, vie de tous les jours pour d'autres, histoire pour certains, ici j'ai eu de la chance, une longue missive musico-BD-mangaesque de M. hop une heure pour lui répondre. C'est déjà ça de gagné.
2ème chose, aller voir les sujets sur le forum de monlegionnaire et pousser un petit coup de gueule, ca met en forme pour la journée
3ème chose, lire les nouvelles, je n'en retiens qu'une chose, le chanteur de Red hot a testé le kamasutra à 14 ans... hormis la valeur hautement informative de l'information (mais qu'est-ce qu'on s'en fout!), je le plains, le pauvre, tester ces acrobaties sans vraiment d'expérience en gamin qu'il était sans savoir comment faire plaisir à une femme et à la limite ne même pas savoir en profiter à sa juste valeur.
4ème chose, voir s'il y a moyen de corriger une question sur monleg... site en maintenance... je pleure.
5ème chose, nourrir mon blog, comme on nourrit les poissons, déjà qu'il a fait une cure d'amaigrissement pendant 1 an, on ne va pas le laisser tomber hein.
et tout ça m'ammène à 5h02... dans 28 minutes, je plonge sous la douche, avant ça j'ai quelques petits-beurres à m'enfourner avec mon 4ème chaudron de café, ca devrait aller.

05:03 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |