10/07/2005

Blonde

Vous connaissez la dernière en date??? Que fait une blonde quand elle est invitée à un baptème??
Elle se pointe un jour à l'avance car elle a paumé l'invitation.
 
Ca ne vous fait pas rire... ben normal c'est pas une blague, c'est la dernière couillonade de Nancy.
Hier, préparation du monstroplante qui était le plus beau de tous les monstroplantes de la terre, repassage des fringues de Monsieur, jolie robe en tulle legèrement transparente pour moi (oui je sais c'est pour avoir plein de voyeurs sur mon blog) et hop direction la salle (non pas de sport, on n'est pas dans Helène et les garçons ici voyons!) Et là paf, je tombe sur mon pote, monsieur fait semblant de rien en disant, on s'est trompé d'heure, c'est quand???
Et c'est là qu'on s'entend répondre, non c'est la bonne heure, mais ce n'est pas le bon jour....
Donc aujourd'hui rebelotte, pré&paration de la plantule, de Monsieur, de moi-même (j'ai d'ailleur mon masque capillaire qui seche sur le haut de mon crâne) et hop fiesta à 18h (tain j'ai pas envieeeeeeeeeeeeeeeeeeee surtout que je n'ai plus de voix et que je suis malade comme un chien (plus de voix, plus de gorge, plus de nez, plus de poumons...) :(
 
Chanson du jour... ben oui je vais vous la faire hein!!
 
Je suis Malaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaadeeeeeeeeeeeeuh
Complètement malaaaaaaaaaaaaaaaaaadeuhhhhhhhhhhhhh
La gorge en feu du matin au soir
Les gars je suis au désespoir, au déééééééésesssssssssspoirrrrrrrrr
Je suis malaaaaaaaaaaaaaaaaaaadeuhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

16:39 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

07/07/2005

enfin!!!!

Ca y est, j'ai enfin trouvé quelques minutes à moi pour donner à manger à mon blog. heureusement qu'il ne s'agit pas de poissons, ils seraient déjà morts. te voilà rassuré cousin??? Non ce n'était pas une réouverture avortée, de toutes façons je suis contre l'avortement... comme quoi on peut être femme moderne, athée et au fait de ses responsabilités. Bref revenons à nos moutons...
Mais pourquoi je n'ai pas pu poster depuis tout ce temps... en vrac :
- Une petite ballade délicieuse à paris avec mes potes de train, entre le shopping, la rigolade, la Seine et la Gare du Nord... C'était excellent.. Je recommencerais bien volontier. Oui j'ai rapporté un souvenir... un livre de poche, Du côté de chez Swann... Proust. je ne l'avais jamais lu (j'en entends déjà me huer), j'ai toujours été réfractaire aux lectures imposées à l'école, encore plus quand j'ai du me taper des analyses bien chiantes de passages completsn mais là, il m'a interpellé, et je dois dire que je ne regrette rien... il est génial Marcel. depuis il m'accompagne partout, dans le train, au bureau devant la télé que je ne regarde pas... Dès que j'ai une minute, hop je saute dans ses lignes. je me demande même s'il ne va pas figurer au pathéon de mes auteurs préférés tien... accompagné d'Hermann Hesse et d'Erik Emmanuel Schmitt (bon je sais le premier vous ne le connaissez pas, le deuxième est trop nouveau pour être crédible... essayez la part de l'autre du second et le Loup des steppes du premier...). Au fait vous allez me dire " des romanciers" ben oui, j'ai un autre classement pour les essais, et là on voit apparaitre Marina Yaguello, Christiane Derosches Noblecourt, Christian Jacq et Henriette Walter. Assez parlé de ma bibliothèque.
- Je suis allée diner chez Bernie, un petit barbecue le nez au soleil et le monstroplante dans la piscine.. quand je vois le temps qu'il fait pour l'instant sur Bruxelles, je suis dégoutée... je suis arrivée ce matin au bureau avec les pieds touts mouilles... j'ai déjà choppé la crève, je sens que ca va empirer.
- j'ai du boulot, du taff, des brols, enfin bref plein de choses à cloturer avant mon départ en vacances... car oui c'est ça la grande nouvelle... je vais bientôt aller voir le soleil dans la Sud de l'Italie... je grave les jours q'uil me reste sur mon bureau entre deux dossiers, deux rangements etc.
 
Allez hop sur ce je vais y retourner... mais d'abord la petite chanson du jour (entendue hier chez Bernie). j'ai toujours estimé que cabrel devait être une excellente excuse pour les suicidés du dimanche soir (genre : oui je comprends son geste, il a écouté cabrel) et bien je ne changerai pas d'avis!
 
Puisqu'on ne vivra jamais tous les deux,
Puisqu'on est fous, puisqu'on est seuls puisqu'ils sont si nombreux
Même la morale parle pour eux
J'aimerais quand même te dire, tout ce que j'ai pu écrire
je l'ai puisé à l'encre de tes yeux...
 
(c'est joli tout plein quand même)

13:12 Écrit par nancy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |